Affaire Jubillar : peut-on comparer la disparition de Delphine Jubillar à l'affaire Daval ? - Megahertz - Ondes Cibi international DX forum

Affaire Jubillar : peut-on comparer la disparition de Delphine Jubillar à l'affaire Daval ?

amandine

Administrateur
Administrateur
Inscrit
9/3/21
Messages
7
Reaction score
4
Points
3

Dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020, Delphine Jubillar disparait mystérieusement. Très vite, les soupçons se posent sur son mari, Cédric. Trois ans avant, la France suivait avec effroi l’affaire Jonathann Daval, celle de l’homme qui a assassiné sa femme et dissimulé le meurtre.​


En décembre 2020 à Cagnac-les-Mines (Tarn), Delphine Jubillar disparait mystérieusement du domicile familial, en pleine nuit d'hiver. Cette infirmière de 33 ans, mère de deux enfants, ne laisse aucune trace derrière elle. Selon le témoignage de son mari, Cédric, la jeune femme était partie promener les chiens, tard dans la soirée, puis n’est jamais revenue. L'homme alerte instantanément les gendarmes.

L’inquiétude et la peur s’installent. La France est encore marquée par le féminicide qui s'est déroulé, trois ans plus tôt : celui d'Alexia Daval. "Les gens ne se risquent pas officiellement devant un micro et une caméra à dire que c’est le même type d’histoire et qu’il s’est sans doute passé la même chose que pour l’affaire Daval", explique Patrick Isson, le correspondant RTL à Toulouse dans Les Voix du Crime. "Tout le monde ne pense qu’à ça", ajoute-t-il.

En effet, le contexte de la disparition de Delphine rappelle fortement celui d’Alexia Daval, disparue le 28 octobre 2017. Selon son compagnon Jonathann, la jeune femme était partie faire un jogging, sans jamais revenir. La journée même de la disparition de sa compagne, son mari la portait disparue. Deux jours plus tard, le corps d'Alexia était retrouvé partiellement calciné dans un bois, aux alentours de Gray-la-Ville (Haute-Saône).

Malgré tous les moyens déployés par les gendarmes pour retrouver Delphine, sa soudaine disparition ne trouve, elle, aucune explication. Quand le journaliste Patrick Isson arrive à Cagnac-les-Mines en décembre 2020, les recherches pour retrouver Delphine Jubillar sont toujours en cours. Les alentours du domicile sont fouillés. En vain.

Pour ses proches, cette disparition est incompréhensible. Selon les témoignages, Delphine était trop attachée à ses enfants pour expliquer un départ soudain. Très vite, les amies de la jeune femme organisent des battues citoyennes et de nombreux volontaires s’y rendent. L’évènement est médiatisé et Cédric Jubillar y participe. L'homme apparait publiquement près des proches de Delphine.
 
Haut